• "En souvenir d'André" de Martin Winckler

    Le narrateur a été l'un des premiers médecins, dans un pays européen non précisé, à assister les personnes qui demandaient à mourir, clandestinement d'abord, puis plus ouvertement, à mesure qu'une certaine tolérance s'installait et que les lois s'adaptaient à la situation. Après avoir maîtrisé les techniques qui permettent aux hommes et aux femmes de quitter la vie sans souffrance et sans angoisse, il a découvert, au gré de son histoire personnelle, que cette assistance technique ne suffisait pas. Que l'accompagnement d'une personne qui a décidé de mettre fin à ses jours passe par une démarche personnelle plus profonde. Et que cet accompagnement, d'autres que les médecins peuvent l'assurer. Au moment où lui-même se retrouve en fin d'évolution d'une maladie mortelle, le narrateur raconte son histoire et livre pour la première fois son secret  à un interlocuteur invisible et silencieux, choisi pour des raisons qui seront révélées à la toute fin du récit. 

    Notre avis : L'écriture est limpide, chargée en émotions et d'une force telle qu'elle bouleverse le lecteur et ne peut le laisser insensible face à la fragilité de la vie. Les chapitres sont courts et se dévorent jusqu'à nous réserver un final des plus surprenant…


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :